ACTE 3 SCENE 7

ACTE 3 SCENE 7

SCENE VII. – ELISE, DOMINIQUE.

 

ELISE

Et voilà, Dominique, un piège bien facile

Dans lequel est tombé ce parfait imbécile.

Ce brave homme ingénu me surprendra toujours,

C’est un sot, un nigaud, un crétin, un balourd !

 

DOMINIQUE

Croyez-vous donc Philippe à ce point limité ?

 

ELISE

Comment ne pas pouffer de sa crédulité !

Sa candeur inouïe est abracadabrante !

Il vient d’en apporter une preuve flagrante.

Bref, dans quelques instants il sera parvenu

Chez notre bon Cypris et l’aura prévenu

Des desseins de Cypher, disant que ce comique

S’intéresse de près à l’accorte Angélique.

Pauvre de lui ! Devant ce coup de Trafalgar,

Il sera désarmé, dépité, défait, car

A la vue de Philippe, à sa mine navrée,

Il sera convaincu que cette histoire est vraie !

De fait, leur amitié à tous les vents rompue

Pour mon plus grand bonheur, enfin, ne sera plus.

Pour couronner le tout, allez, soyons cyniques,

Cypris, bien échaudé, répudie Angélique.

Ah ! J’omets le détail ultime qui s’impose :

Honoré tue Cypher et c’est l’apothéose !

Et pour vous, qu’en est-il ?

 

DOMINIQUE

Le message est remis

A Messire Honoré.

 

ELISE

C’est très bien, mon ami !

La porte s’ouvre, Angélique paraît.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×