Nocturne

Dans la nuit, le halo de la lune scintille;

Au loin, l’on aperçoit des points qui se dessinent,

Des fragments lumineux qui, dans l’encre de Chine,

Tissent, en rayonnant, de nocturnes résilles.

 

Et dans ces entrelacs, ces rets qui s’entortillent,

Je voudrais me jeter! Une stellaire ondine…

Serait-ce, tout d’un coup, la chimère anodine,

Le songe farfelu ou la sotte vétille?

 

Dans le brou de la nuit, c’est là que l’on devine

D’un bleu immaculé les prunelles divines,

Et j’aimerais, alors que ma raison vacille,

 

Décrocher une étoile aux teintes opalines,

M’aventurer, là haut, sur ses rondes collines,

En célestes pensées pour le cœur d’une fille.

 

Rémy

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×