Leaf 889200 960 720

Mélancolie d'automne

Sous les feux  pâlissants d’un soleil plus timide,

Les oies sauvages fuient, en quête de chaleur,

Et les feuilles rouillées choient sur le sol humide,

Tapissant le sous-bois de leurs mornes couleurs.

 

Les petits animaux vont trouver le sommeil

Aux creux des grands bouleaux, sous quelque grise pierre;

La vigne, dans les champs, s’est parée de vermeil;

La campagne répand ses senteurs saisonnières.

 

C’est la vie qui s’endort! Mélancolie d’automne!

L’univers dépouillé, la nature au secret;

C’est le froid, c’est la pluie et des jours monotones!

C’est la Mort, aujourd’hui, pour que tout se recrée…

 

Rémy

 

2 votes. Moyenne 3.50 sur 5.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site